Après Roman : OR

Date du document : 26 Août 1991

APRÈS ROMAN : OR

Arrivé à ce point du récit dans l’Écriture (lequel ?), fortin fort peu prenable, il s’agissait de fabriquer de l’Or avec le matériau brut de tous les jours et à partir de la bibliothèque constituée, et ceci pour un nouveau réalisme (Faulkner, Rimbaud, Claudel même ; on était très loin de Zola) ; prendre la cythare d’Orphée dans une transe Quechua pour chanter le monde, au lieu de le décrire, transformer ce qui est privé de connaissance. Les premiers essais de brassage n’ayant rien donné, j’écartai de l’individu l’indivis. Même pas un projet de “Sujet”, seulement des arrachements et emportements successifs ; sur les pentes et dans le dérèglement, je m’étais suffisamment émietté en reliefs et absences.

(lire la suite…)

Publié le 3 octobre 2018 dans texte OR document